Accueil ::> Disciplines ::> Italien ::> Débats en langues étrangères 2013 - Italien

Débats en langues étrangères 2013 - Italien

lundi 1er septembre 2014

Débats en langues étrangères 2013 - Italien - Victoire des élèves du lycée

La participation aux débats en langues étrangères offre une belle occasion d’entraîner nos élèves à l’oral en interaction et de constater leur habileté dans ce domaine.
Ils sont organisés chaque année par le Rectorat, et par le Conseil Régional qui a accueilli la finale mercredi 15 mai 2013.
Les langues représentées cette année étaient l’allemand, l’anglais, l’espagnol et l’italien.
Le thème des débats était large : « Héritages et ruptures ». Le sujet de la finale : « Nous sommes prisonniers de nos traditions »
En langue italienne, 5 élèves de Terminale du Lycée Charles de Gaulle ont participé aux débats. Il y avait 4 élèves de LV3 : Juliette Lizion TS2, Geneviève Lobo TL, Guillaume Rioult TS3 et Hugo Trinquet TS3 et une de LV2, Diane Dubosc de Pesquidoux TES1
Lors du débat contradictoire, les deux équipes ont manifesté une grande envie de communiquer, un excellent niveau en langue italienne, de la conviction et... un grand respect de la parole des autres.
Les élèves de notre lycée ont toutefois mieux réparti le temps de parole de chacun et ont su exprimer une argumentation plus riche que celle de leurs adversaires du Lycée Fresnel. Ils ont donc été déclarés vainqueurs.
Chaque élève a reçu un chèque (géant) symbolisant les 270 euros offerts par le Rectorat et le Conseil Régional en bons de voyage SNCF.
Quelle sera la destination de leur prochain voyage ?

Le débat dans une salle du Conseil Régional

Après le débat

Les deux équipes finalistes, Fresnel et De Gaulle

La remise des prix

L’équipe : Hugo, Guillaume, Diane, Geneviève, Juliette

Petits fours bien mérités !

Pour plus de détails,
Article publié le 15 mai 2013 au soir dans Liberté :

http://www.libertebonhomme.fr/2013/05/15/les-debats-lyceens-en-anglais-allemand-espagnol-et-italien-a-la-region/

Caen Les débats lycéens en anglais, allemand, espagnol et italien à la Région
La Région Basse-Normandie a accueilli, la finale des débats en langues étrangères entre lycéens bas-normands, aujourd’hui, à l’Abbaye-aux-Dames à Caen.
Développer la maîtrise des langues étrangères, les qualités oratoires et l’éducation à la citoyenneté, tels sont les objectifs de ce concours lycéen. Pour la première année, les lycées professionnels ont participé au concours. Autre nouveauté, une finale s’est tenue en italien.
Les finalistes se sont précédemment opposés sur des sujets de société. Les lycéens et lycéennes qualifiés sont venus :
- des lycées Fresnel à Caen et Alain à Alençon pour l’anglais (lycées d’enseignement général et technologique),
- des lycées Leclerc à Alençon et Jooris à Dives-sur-mer pour l’anglais (lycées professionnels),
- des lycées Lebrun à Coutances et Mézeray à Argentan pour l’allemand,
- des lycées Alain à Alençon et Sévigné à Granville pour l’espagnol,
- des lycées Fresnel à Caen et Charles de Gaulle à Caen pour l’italien
Le sujet du jour, commun à toutes les catégories, était le suivant : – « Nous sommes prisonniers de nos traditions »
And the winners are, und die Gewinner sind, y los ganadores son, ed i vincitori sono …
Après 30 minutes de joutes oratoires, les membres du jury ont déclaré vainqueurs les équipes des lycées Alain à Alençon pour l’anglais (enseignement général et technologique), Jooris à Dives sur Mer pour l’anglais (enseignement professionnel), Mézeray à Argentan pour l’allemand, Alain à Alençon pour l’espagnol et Charles de Gaulle à Caen pour l’italien.
Corinne Féret, Vice-Présidente de la Région Basse-Normandie en charge de l’éducation, Stéphane Villar, directeur de cabinet du recteur et les inspecteurs académiques en langues vivantes étrangères ont félicité tous les participants.
Stéphane Villar a rappelé que l’académie de Caen est pilote pour l’organisation de ce concours qui existe depuis bientôt vingt ans. Cette pratique pédagogique est citée en exemple par le Ministère de l’Education Nationale.
Corinne Féret et Stéphane Villar ont remis à chaque gagnant, au nom de la Région Basse-Normandie et du Rectorat, 270 euros en bons de voyage SNCF pour que les jeunes puissent partir à la découverte de la capitale européenne de leur choix.